Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez
Aller en bas
avatar
Messages : 79
Date d'inscription : 04/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Chants nains

le Mer 2 Mai - 23:46
Au fond de la cave je suis installé,
Près d’un tonneau de bière noire.
Dans mon verre, on vient me verser
Le meilleur des breuvages.
Maître brasseur, mets le fût en perce
À mon signal
Donne-moi le hanap,
Je le lève
Et bois, bois, bois !

Le démon qu’on nomme la soif me ronge,
Mais pour le chasser de mes songes,
Je saisis mon hanap
Et me fais servir de l’hydromel.
Le monde m’apparaît bientôt
D’une couleur dorée comme le miel ;
Je pourrais fendre le crâne d’un Orc
Et bois, bois, bois.

Oh ! ma soif ne s'arrête pas
À chaque calice vidé,
Je me rapproche du trépas
Du vrai buveur d’hydromel.

Mais je me console, quand finalement
Après avoir dépensé ma solde militaire
Je constate que je n’ai pas versé une goutte par terre
Et bois, bois, bois !


Perdu dans les entrailles de la terre
Au fond d’un puits sans lumière
Tu sens la main de Khaz'Goroth posée sur toi
Le Forgeron veille

N’abandonne pas, brave Nain
Forgé dans le feu, fait de pierre
Avec ta hache ou ton gourdin
Montre à l'ennemi, ton art de la guerre
Reste maître de ton destin

Ton chemin est sombre
Et tes pas résonnent tristement
La peur peut te gagner, sans t'y attendre
Inévitable s'annonce l'affrontement

N’abandonne pas, brave Nain
Forgé dans le feu, fait de pierre
Avec ta hache ou ton gourdin
Montre à l'ennemi, ton art de la guerre
Reste maître de ton destin

Qui se coule le long de la paroi ?
Qui murmure des railleries dans l’ombre ?
Reste calme, sois hardi,
Et le spectre s’évanouit.

N’abandonne pas, brave Nain
Forgé dans le feu, fait de pierre
Avec ta hache ou ton gourdin
Montre à l'ennemi, ton art de la guerre
Reste maître de ton destin

Et si la montagne entière s’effondre,
Laissant entrer force monstres tueurs,
N’oublie pas que ta volonté est ton plus grand trésor,
Tu seras toujours vainqueur.
avatar
Messages : 13
Date d'inscription : 05/04/2018
Age : 22
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Chants nains

le Jeu 3 Mai - 20:02
Longtemps Forgefer fut habitée
Par les Nains au caractère bien trempé.
Aussi féroces et durs que leurs haches,
Ils sont sanguins, mais jamais ne se fâchent.

Bien qu'attirés par la bière, et l'Or
Leur patrie semble être leur vrai trésor.
La plus abondante de leurs richesses
Est la fierté qu'ils forgent avec adresse.

Leurs barbes sont aussi longues que les ans
Qu'ils ont passé à l'abri des tourments.
Et rien ne vaut jamais l'Amitié
Qu'avec les autres peuples, ils ont pu lier.

Ces être fiers aux têtes de caboche
Qui, toujours, ont donné des coups de pioche
Resteront les Maîtres, petits mais forts
Des Montagnes où ils placent tous leurs efforts.

Aujourd’hui les peaux vertes
Viennent se livrer à nos coups
Ami, verse-nous à boire
Et la victoire est à nous
Triples yeux ! remplis mon verre
La bière fait de bons guerriers,
Arrose nos Boucliers.

IUn assaut bougre nous menace
La colère est sur son front.
Crancé foutre, quelle audace !
Veut nous faire la leçon :
A nous, jour du Guerrier, j’enrage !
Nous le fléau des pervers,
Nous dont notre courage
Se foutrait de leur rage.

Verse donc cher camarade
De soif tu me fais languir ;
Verse encore une rasade,
Et je veux vaincre ou mourir.
J’en veux foutre cent par terre,
Et de sang tout inonder,
Oui je veux, dans la poussière,
Les rouler et les égorger.

Gobelins scélérats perfides,
Assassins de nains ;
Et toi orque nuisible,
L’horreur de la vie.
Ambitieux sanguinaires !
Les Nains sont tous prêts :
Ils embrassent leurs frères,
Mais puniront vos forfaits.

Peut-être au sein de la gloire
Une foutue lame rouillée
M’enverra dans le noire.
Content, je perdrai la vie,
Je m’en fous, j’aurai vaincu ;
Quand on meurt pour les siens,
N’a-t-on pas assez vécu ?


Toutes les montagnes nous contemplent,
Amis frappons-en plus fort ;
Au monde donnons l’exemple
Aux Orcs donnons la mort.
Canonniers ! brûlez l’amorce ;
Redoublons tous nos efforts,
Faisons leur entrer par force
La vérité dans le corps.

La victoire et rancune barré,
Voilà le vœu de nos cœurs !
Pour cette muse chérie
Nous jurons d’être vainqueurs.
C’en est fait le canon gronde,
Nous ne voulons plus de paix,
Que tous les gobelins du monde
Soient à nos pieds, par ma barbe j’en gronde.


J’entends une canonnade :
Vite allons à l’ennemi !
Mais avant, une rasade
A la santé de Magni ; et
Aux pieds de nos remparts,
On annonce la gloire,
On est sûr de la victoire
Quand on combat contre lui !
avatar
Messages : 79
Date d'inscription : 04/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Chants nains

le Jeu 10 Mai - 14:04
La descente du Sénateur Braisenoire. Auteur: Inconnu

Faîtes sonner le cor ! Cachez vos filles et votre or
Car voici le nain de jupon au grand gueuloir
Le dignitaire déchu Thorganir Braisenoire !

À Dun Morgol était né cet avorton
Dans Ombreforge, il s'était fait sa réputation
Se pavanant comme un dindon
"Haut-Sénateur" qu'il se disait, faites attention !

Faîtes sonner le cor ! Cachez vos filles et votre or
Car voici le nain de jupon au grand gueuloir
Le dignitaire déchu Thorganir Braisenoire !

Auprès de la Guilde du Fer, il s'était présenté
Dans ses yeux ardents brillait la traîtrise
Nos dignitaires, il avait trompé
Sa victoire, déjà, il la prenait pour acquise !

Faîtes sonner le cor ! Cachez vos filles et votre or
Car voici le nain de jupon au grand gueuloir
Le dignitaire déchu Thorganir Braisenoire !

Trop grand était son égo
Les limites, il avait dépassé
Quelle surprise pour lui de tomber de si haut
Lorsqu'il fût prié de s'en aller !

De rassembler ses affaires, il eut le temps tout juste
Et surtout, n'oubliez pas votre foutu buste !

Faîtes sonner le cor ! Cachez vos filles et votre or
Car voici le nain de jupon au grand gueuloir
Le dignitaire déchu Thorganir Braisenoire !
avatar
Messages : 5
Date d'inscription : 09/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Chants nains

le Jeu 10 Mai - 14:35

Gare a ton joufflu Sénateur.

La Fondrière qu'on l'appelait, Oh la Belle, Oh la Bavette.
Dans son âtre de miel, les flammes les plus vivaces.
Ses cuisses quelle belle place, car elle n'était pas fluette.

Sénateur Ô Sénateur
A l'enclume noire ça sonnait fort, pas qu'du gueuloir et ni du Cor.
C'est son sceptre d'or qu'il sort, lui mettant un coup d'meuloir.

Sénateur Ô Sénateur
Range ta hache, plisse ta barbe, car c'est ton or et ta gloire
Qu'ce joufflu noir t'as pris, te voilà glabre mon loir.

Il a oublié ! Ce qu'était un dignitaire. Un vrai.
Dans la bière la plus claire, Qu'on voit c'qu'il est.
Pas digne d'un poil, pas digne d'un râle.

Sénateur Ô Sénateur
Range ton sceptre qui luit, bien oeuvrée !
Qu'elle a rouillée de ses pognes brunies.

Sénateur Ô Sénateur
D'Forgefer à Ombreforge, ton gueuloir peu fourni
T'fais pas bien voir, on te l'dit. Un coup d'surin dans la gorge.

Braisenoire ou Baisenoire,
Dans les mines faut tailler, et pas du lac se vider.
A Dun Morgol tu t'fais bien voir, mais pas ici, petit couard.

avatar
Messages : 80
Date d'inscription : 20/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Chants nains

le Ven 11 Mai - 15:26
Je viens d'un tout petit village si pourri, qu'il n'a pas de nom !
J'ai échappé à un pillage caché au milieu des griffons...
Couvert de lisiers sentant la mort, dignement, je me suis relevé !
Et je suis parti vers le nord, bien décidé à oublier.

J'avais à peine marché deux heures, j'entendis les tambours de guerre...
Soudain, alarmé, je pris peur ! J'étais vraiment dans la galère !
De chaque côtés deux armées,épées et boucliers levés...
Commençaient les hostilités, et moi, j'étais dans la mêlée !

Je ne suis pas un magicien, j'ai jamais tué de dragons...
Si j'en suis là, c'est le destin, qui m'a vraiment pris pour un con !

Blessé à l'oreille et tremblant, seul survivant je fus soigné.
Le Thane vraiment reconnaissant fit de moi un preux chevalier.
À deux mains levant mon épée, pour lui jurer fidélité...
Par le poids je fus emporté, et la tête du Thane j'ai tranché !

Je m'imaginais balançant, sous le gibet, sur la grande place !
Et j'avais occis d'un tyran, et on me fit Thane à sa place !
Bien au-delà de mes frontières, on chantait partout mes exploits...
Si bien que mes autres confrères, étaient à mort jaloux de moi !

Je n'étais pas un magicien, je n'avais jamais tué de dragons...
Si j'en suis en est là, c'est le destin, qui m'a vraiment pris pour un con !

Bien décidé à en finir, avec ce terrible cauchemar...
Je convoquais tous les autres Thanes, pour leur dire que j'en avais marre...
Attablé autour d'un repas, j'abordais l'histoire des griffons,
Les Thanes qui se foutaient de moi, rirent et s'étouffèrent pour de bon...

Mais qu'ai-je donc fait au destin, pour qu'il s'acharne ainsi sur moi ?
Mon rêve c'était d'être bon à rien, pas chevalier encore moins roi !

J'aurais voulu être paysan, et puis épouser une naine blonde,
Mais c'est plus possible maintenant, que j'suis devenu maître du monde !
Que j'suis devenu maître du monde !
avatar
Messages : 73
Date d'inscription : 15/12/2017
Localisation : Hurlevent
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Chants nains

le Mar 23 Oct - 3:54


Impératrice du Feu



Impératrice !
C'est ton règne que nous honorons...
Par cette chanson, dans tout Khaz Modan !
Nous glorifions ton nom...

Impératrice !
Qu'importent les saisons...
Nous te défendrons !
Et nos cicatrices...
Grâce à toi se tairont !

Nous sommes à jamais tes obligés... !

Impératrice !
Viens nous délivrer...
Vos heures sont comptées !
La nation dérive...
L'espoir est bafoué !

Impératrice !
Ta force est en nous...
Nous prenons les armes et levons nos dagues !
Viens, délecte-toi du sang qui coule...

Nous sommes à jamais tes obligés... !

_________________
« Que tous prennent acte de la puissance du clan Sombrefer ! »

- Thorganir Braisenoire
avatar
Messages : 79
Date d'inscription : 04/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Chants nains

le Mar 23 Oct - 18:34
Mille chopines pour mille copains

Ohé guerriers ! Posez la hache et l'épée
Jusqu'au dernier, les viandars ont été tués
Sur le champ de bataille dansent nos bannières
N'attendez plus, sortez les bières !

Ooh, mille chopines pour mes mille copains !
Qui ont combattu aux côtés des Nains,
Pour la gloire, nous combattons,
Et pour la victoire nous mourrons !


Sur la terre ou dans la montagne,
Nous ferons la guerre pour notre Thane,
Si au combat tu manques de rage,
Bois un peu de bière pour le courage !

Ooh, mille chopines pour mes mille copains !
Qui ont combattu aux côtés des Nains,
Pour la gloire, nous combattons,
Et pour la victoire nous mourrons !


Pour nos alliés, sur la pierre sera gravé,
Que par le fer notre amitié est liée
Remercions notre pensée salvatrice dans le désespoir,
Être assis à une table avec une bonne bière noire !

Ooh, mille chopines pour mes mille copains !
Qui sont tombés aux côtés des Nains,
A leur gloire, nous buvons,
Pour nous avoir offert la victoire !
avatar
Messages : 79
Date d'inscription : 04/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Chants nains

le Mar 23 Oct - 18:35
Chant dont l'auteur est inconnu

Elune les a formés à partir de rosée, d’argile vierge et de lumière,
Afin que leur beauté demeure incomparable et inégalée.
Et pourtant l’apparence est trompeuse car ils sont d’une nature altière ;
Leur âme est mauvaise, méfie-toi de leur fausseté.

Les oreilles pointues, la silhouette frêle,
On peut leur compter les côtes sous la peau.
Ils jouent de la flûte et chantent d’une voix grêle,
Parfumés aux essences de fleurs, ils parlent aux ormes et aux bouleaux.
Ils n’ont pas de bière et demandent de la piquette à l’échanson,
Je remercie Hymdir de ne pas m’avoir fait Elfillon.

Ils sont admirés de tous, on les encense, on les vénère,
Tout Humain souhaiterait devenir un gracieux Elfillon.
Nous, pourtant, savons ce qu’ils sont vraiment dans leur chair,
Avec leurs formes graciles et leur coeur félon.

Les oreilles pointues, la silhouette frêle,
On peut leur compter les côtes sous la peau.
Ils jouent de la flûte et chantent d’une voix grêle,
Parfumés aux essences de fleurs, ils parlent aux ormes et aux bouleaux.
Ils n’ont pas de bière et demandent de la piquette à l’échanson,
Je remercie Hymdir de ne pas m’avoir fait Elfillon.

Voilà pourquoi, si tu frappes un Elfe, frappe-le bien, frappe-le fort,
Tu épargneras ainsi de la peine à tes consorts.
Et, si les femmes devaient faire un choix dans l’obscurité,
Ils n’ont qu’un javelot, nous avons un marteau !
avatar
Messages : 79
Date d'inscription : 04/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Chants nains

le Mar 23 Oct - 18:36
Chant de caserne

Au find fond de Vardemald où le fumier est bien gras..
Les bavettes sont jeunes et font vite jouir les gars.

Là, vivait la jolie Astridotte, notre mascotte..
La fierté de madame Erin, la pute aux cheveux carotte !
avatar
Messages : 79
Date d'inscription : 04/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Chants nains

le Mar 23 Oct - 18:37
Ô ! Mes poilus, versez-moi à boire !
J'ai le goulet à bière trop sec pour vous conter l'histoire de la belle Tiline...
Tiline la belle, belle suce-queutar d'An-Abrar !

Son père était torche-grognars dans la belle cité de Forgefer.
Sa mère était torche-chiards, dans la belle cité de Forgefer !

À quatorze ans, lustrant des pieux... elle fit son éducation.
À dix-huit ans, enfourchant des courtards... elle trouva sa vocation !
Contenu sponsorisé

Re: Chants nains

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum