Partagez
Aller en bas
avatar
Messages : 213
Date d'inscription : 07/12/2017

Fiche de Guilde
Autres personnages : Fari Meulenfeu
Voir le profil de l'utilisateur

Rompre avec le passé

le Mer 20 Juin - 15:18

Rompre avec le passé



"Alors ? On tourne les talons à ses origines, Tarod ? On renie son sang ?..."

Un silence gênant s'installa l'espace d'une seconde, le nain à la barbe cramoisie arrêtant d'empaqueter ses affaires. Il chercha quelques mots à prononcer, mais renonça avec un soupire désengagé. Il fourra aussitôt une paire de mitaines dans le sac-à-dos, sous une épaisse laine de bouc drue.

"Fiche moi la paix, esprit. Je n'ai pas de temps à te consacrer."

"Ils vont te poursuivre. Te traquer par-delà les montagnes. Tu le sais, n'est-ce pas ?"

La voix résonnait d'un mur à l'autre de la pièce, pénétrant la tête de Tarod comme une feuille effleurant un cour d'eau, sans jamais se mouiller. Elle possédait un timbre fort, mais familier et protecteur. Presque compatissante, la voix spectrale reprit alors, sans réponse du nain.

"Ton silence trahit tes folles idées. Et tu espères qu'ils ne remarqueront rien ? Voler son clan, les siens, est une chose, Tarod. Un acte que l'on peut pardonner avec le temps. Mais ça... Ce que tu as osé..."

"Cela ne te concerne plus. Ne devrais-tu pas reposer en paix, comme tous les autres morts, au lieu d'agoniser dans mes oreilles ?"

Tarod ferma alors son sac, rabattant le cuir. Il tira un lacet, avant de laisser le bagage sur la table communautaire du foyer Mont-Rubis. L'héritier de la famille fila alors vers un râtelier, récupérant une hache courte, ouvragée avec soins. D'un doigt, il laissa son index parcourir la fine lame aiguisée comme un rasoir gobelin. Satisfait, un sourire dessina son visage, mais la voix d'outre-tombe reprit la parole, plus virulente.

"Tu vends ton avenir. Tu vas réduire à néant des siècles d'histoire et de prestige. D'alliance. De loyauté, que moi et tes parents avons gagné à la sueur de notre labeur. Cela n'a donc pas d'importance à tes yeux ?"

"Pas la moindre." Tarod s'esclaffa, tout en équipant la hache sur son ceinturon. "Parier mon avenir sur des actes passés, c'est condamner l'histoire à se répéter. Il faut savoir évoluer. Rétablir de nouvelles règles."

"... Quitte à trahir ta cité ? Ton peuple ? Tes relations sont un poison. Maudit soit le jour où tu es né en nos murs."

La voix semble se tuer, perdant en tonalité. Enfilant une veste brune, tissée d'or et boutonnée d'argent, le jeune Mont-Rubis s'empressa de quitter la salle principale du hall, emportant avec lui le sac bien épais. A l'extérieur, la chaleur tiède du cœur de Forgefer le stoppa un moment. Tandis que le nain attendait sagement sous le porche de sa demeure, il observait les environs. La vue lui offrait une spectacle magnifique sur la Grande Forge. Un guerrier lourdement équipé le salua, ce-dernier arrivant d'une rue voisine en compagnie d'un artisan, habillé chaudement et portant en bandoulière une sacoche où surgissaient de nombreux documents. Ce dernier tenait avec difficulté, mais fermement trois béliers par les lanières des rênes. Il se positionna derrière le gardien qui prit la parole.

"Maître Mont-Rubis. Tout est prêt, comme vous l'avez demandé."

"Bien. Et mes... chères sœurs ?"

Le soldat, cernée dans son armure dorée, répondit alors d'une voix forte, presque mensongère. "La plus importante ne vous gênera plus, comme prévu. L'autre s'est... perdue dans les bois, au sud de Kharanos. Navré, seigneur, mais les recherches n'ont rien donné. Trop de meutes de loups dans la région..."

Tarod posa une main sur l'épaule de son gardien, amical. "Quel dommage. Sans doute les loups lui auront donné la chasse. Mais je doute qu'ils aient grand chose à rogner." Le guerrier ronfla un bref rire, étouffé sous son heaume, tendu que son compagnon gloussa fortement, amusé. "Bon. Assez de pertes de temps. Quittons les lieux et assurons-nous de gagner une bonne distance."

D'un signe de tête, les deux Mont-Rubis et l'artisan, qui portait en broche l'insigne de la Guilde du Fer, enfourchèrent leurs montures et cavalèrent hors de la cité. Là, une autre petite troupe les attendait, qui cavala alors en leur compagnie au plus loin de Forgefer. Quelques marchands et gardes de la cité auront pu reconnaître les rares bannières du clan Mont-Rubis, quittant Dun Morogh par l'est, en toute hâte. La troupe passa le guet du Loch Modan, s'arrêtant un long moment dans un camp où, plus tard, d'autres nains vinrent à leur rencontre, gonflant les effectifs. Une journée s'écoula alors, avant que le camp ne soit levé et vidé, l'ensemble des cavaliers prenant la route du nord, vers les Paluns…

"Je t'en conjure. Renonce à cette expédition. Ce n'est pas la bonne voie, et tu le sais."

La voix mystérieuse lui hantait encore sa caboche, murmurante et suppliante. Tarod la chassa en secouant sa tête, enfin libéré de son emprise. Il empoigna sa main sur l'un de ses pendentifs, observant du coin de l'oeil l'artisan qui chevauchait à ses cotés depuis Forgefer. Il lui souriait, ses dents propres jurant avec sa barbe noire et mal brossée. Tarod ouvrit sa main, observant l'objet de sa prise. L'écusson avait un symbole fort, trempé dans un acier sombre, lisse comme le fer et martelé avec soins. C'était une marque de la Horde.

"Les temps changent, Père."
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum