Partagez
Aller en bas
avatar
Messages : 3
Date d'inscription : 21/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Parchemin scellé de cire, enrubanné de fils soyeux

le Jeu 28 Juin - 10:29



Beleragond Tisse-Laine
Au Fil des Sommets,
Place de la Grande Forge
Forgefer,

Le 27ème jour du sixième mois de l'an trente-huit

À la guilde du Fer,
Office de la Guilde du Fer,
Quartier des Nains,
Hurlevent.

Honorables dignitaires de la Guilde du Fer,

Si je vous contacte en ce jour, c’est pour soumettre une requête somme toute classique, de celles que vous devez recevoir assez régulièrement. Vous jugerez cependant, à l’aune de ma réputation et de mon talent, de l’intérêt particulier de la présente. Il est évidemment question ici, et le sera toujours sous ma plume et dans ma bouche, d’intérêts communs. Au pays des nains pragmatiques, je crois que le bénéfice mutuel est roi. Et n’y voyez là aucun sous-entendu politique de mauvais goût !

Avant de rentrer dans le vif du sujet, permettez-moi de présenter brièvement ma personne en guise de modeste introduction ; je me nomme Beleragond Tisse-Laine, dernier membre hériter d’une famille humble mais ancestrale, tailleur de métier et membre depuis des lustres de la jurande des couturiers de Forgefer. Actuel propriétaire de l’établissement Au Fil des Sommets et de plusieurs ateliers dans notre capitale, j’envisage la création d’une annexe en Hurlevent et, plus généralement, le développement croissant de mon art et commerce.

Voici déjà quelques temps que le nom de votre éminente corporation résonne dans les hautes salles de Forgefer, trouvant un écho à travers le vacarme des enclumes jusque dans les échoppes artisanales de notre fière cité. Certains le prononcent tout bas, tandis que d’autres vantent plus ostensiblement ses mérites et son potentiel. Attentif et curieux de nature, je n’ai donc pas manqué d’entendre parler de vous ni de me renseigner à ce propos. L’initiative audacieuse qui a permis la création de votre groupe est un phénomène rare, tout à fait digne de mon intérêt – personnel et commercial.

A mon sens, votre coalition est une alliance autant salvatrice que nécessaire. Ce type de rassemblement osé, courageux, et qui vous honore en tout point, doit permettre à notre peuple de continuer à perdurer, prospérer et étendre son influence au-delà des murailles, des collines et des montagnes. Vous avez compris cette nécessité, celle de se rassembler et faire front commun, autour des deux grands girons que sont l’artisanat et le commerce. En cela, nous avons un atome crochu.

Vous pouvez désormais sans peine deviner que votre ambitieux projet concentre toute mon attention. C’est précisément pour cela que je considère judicieux de discuter ensemble des opportunités commerciales entre mon affaire et votre ordre marchand. En outre, et afin que les choses soient claires comme l'eau de roche, sachez que je porte en moi les stigmates de l’artisanat nain dans ce qui se fait de plus authentique. Pleinement investi dans mon métier, les siècles n’ont pas émoussé le désir inaltérable, cette flamme inextinguible, de toujours pousser plus loin les limites de mes créations. Devinez quoi ? C’est précisément pour cela que mes œuvres rencontrent un aussi franc succès chez les clans nains de Forgefer, et ce, depuis belle lurette. Je ne fais que stipuler des faits, vérifiables objectivement, loin de moi l’idée de me mousser. Une naine absolument remarquable, très réputée dans les sphères de mon métier, disait toujours que la modestie était la plus haute élégance.  Je tâche d’être fidèle à cette maxime au quotidien, sans excès, évidemment. Je ne voudrais pas pécher par humilité, car un autre proverbe affirme que toute qualité poussée à l’extrême se transforme en vilain défaut. Personne ne voudrait cela, n’est-ce pas ?
Pour en revenir à nos oignons, j’achèverais ce paragraphe en précisant à quel point je suis enthousiaste à l’idée de rejoindre l’avant-garde d’une manœuvre commerciale aussi ambitieuse, qui pourrait potentiellement tisser le fil rouge de l’horizon économique d’Azeroth pour les décennies à venir. Je suis certain de pouvoir apporter ma pierre à cet édifice.  De par mes compétences, mes ressources et mon expérience.

Evidemment, je m’attends à ce que cette relation débouche sur des bénéfices mutuels. L’issue de notre éventuelle rencontre se fera très certainement en fonction du résultat de moult tractations et j’ose espérer qu’elles seront positives. J’insiste, mais c’est sur la réciprocité que reposent les fondements d’une relation pérenne en affaires.  
Dans tous les cas, nous aurons certainement l’occasion de discuter plus en détail des tenants et aboutissants d’un tel partenariat. Du moins, si vous m’accordez une entrevue en personne.
Par conséquent, je vous propose une rencontre en chair et en poils, au lieu et à la date qui vous arrangent, car une conversation de vive voix vaudra toujours mieux que de beaux échanges épistoliers.

En vous priant d’agréer, estimés maîtres, l’expression de ma considération distinguée.
Puisse la finesse de vos apprêts refléter la bonté de votre âme.

avatar
Messages : 76
Date d'inscription : 04/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Parchemin scellé de cire, enrubanné de fils soyeux

le Jeu 28 Juin - 18:46
Office de la Guilde du Fer
Quartier des Nains
Hurlevent.

Beleragond Tisse-Laine
Au Fil des Sommets,
Place de la Grande Forge
Forgefer,


Beleragond de la famille des Tisse-Laine,

Je fais suite à votre requête quant à votre demande de vous affilier à la Guilde du Fer qui a retenu toute mon attention.

A l'heure actuelle, notre ordre marchand recense de nombreux artisans et commerçants nains dont le talent n'est plus à prouver, allant du domaine puissant de la forge au délicat corps de métier de lapidaire qui sont propres à notre peuple. Cependant, jusqu'à aujourd'hui, aucun poilu brillant par l'art de tailleur dans le monde de la couture ne s'est manifesté pour nous rejoindre. Peut-être est-ce dû aux succès liés à des métiers bruts qui ont fait la réputation de notre guilde qui les ont repoussés ? Quoiqu'il en soit, votre lettre a été reçue de la même manière que le feu de nos cheminées accueille le charbon qui l'alimente.

Le nombre de vos ateliers au sein de Forgefer et la prospérité de votre commerce, témoins de votre vision et savoir-faire, m'ont rudement impressionné. Et croyez-moi sur parole, en dehors des belles pierres précieuses, il en fait beaucoup pour m’épater. Le fait que vous souhaitiez nous rejoindre est, à mes yeux, une preuve que vous avez pleinement conscience qu'en ces temps, il devient difficile de devoir lutter seul contre la concurrence. Seul, nous sommes un roc. Ensemble, nous sommes une montagne.

Naturellement, la Guilde du Fer offre de nombreux avantages à ses membres. Pour vous en citer quelques-uns; relations commerciales, laisser-passer en zone hostile, des solides cognars pour assurer votre sécurité ou celle de vos marchandises, des ressources significatives, des ateliers et des offices dans la plupart des villes marchandes pour vous garantir une proximité avec vos clients ainsi qu'avec notre ordre, une aide dans l'obtention de certaines autorisations pour vous permettre de commercer en toute sérénité, des véhicules et montures... et bien plus encore. Nous pourrons en discuter plus en détails de barbe à barbe, lors de notre rendez-vous.

Je vous propose de rencontrer le Conseil des Dignitaires et moi-même le 1er jour du prochain mois au 20èmecoup de clocher dans notre office à Hurlevent.
Que vos doigts soient épargnés des piqûres de vos aiguilles.

Vénérable de la Guilde du Fer
Gondagar Mire-Diamant

avatar
Messages : 3
Date d'inscription : 21/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Parchemin scellé de cire, enrubanné de fils soyeux

le Ven 29 Juin - 11:47

Beleragond Tisse-Laine
Au Fil des Sommets,
Place de la Grande Forge
Forgefer,

Le 29ème jour du sixième mois de l'an trente-huit

À la guilde du Fer,
Office de la Guilde du Fer,
Quartier des Nains,
Hurlevent.

Vénérable Mire-Diamant,

Votre réactivité force le respect, et je vous remercie d'avoir procuré une réponse aussi rapide à ma requête. Par ailleurs, je suis honoré de recevoir un courrier du Vénérable en personne, et non d'un vulgaire gratte-papier. Enfin, vous avez su m'éclairer un peu plus sur les bénéfices dont je pourrais jouir dans l'éventualité où je rejoignais votre ordre.
Tous ces éléments concourent à préserver l'intérêt que je porte à la Guilde du Fer, et j'ai toute la hâte du monde à l'idée de m'entretenir avec vous en personne au 1er jour du mois prochain.

Même si, comme bon nombre de nos congénères, je possède un esprit pratique et peu enclin à la superstition, il faut reconnaître que la symbolique d'une telle date présente notre rencontre sous des auspices favorables.

Veuillez croire en l'assurance de toute ma considération.
Puissent vos joyaux luire éternellement.


Contenu sponsorisé

Re: Parchemin scellé de cire, enrubanné de fils soyeux

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum