Partagez
Aller en bas
avatar
Messages : 13
Date d'inscription : 05/04/2018
Age : 21
Voir le profil de l'utilisateur

La Ruche Ambrée

le Mer 17 Oct - 20:03
La Ruche Ambrée


"Ce qui n'est point utile à l'essaim, n'est guère utile à l'abeille" - Bodreck Ambre-Pierre, fondateur de la Ruche Ambrée.

L'abeille qui reste au nid n'amasse pas de miel. Cette citation, fondation de la Ruche Ambrée, exprime parfaitement la façon de penser du fondateur de l'entreprise, Bodreck Ambre-Pierre. De son époque, il était difficile de se faire une place au sein de Forgefer: tous les domaines étaient occupés, et à la perfection, marque de fabrique des nains. Tous ? Presque. Après mûres réflexions, et maintes échecs, Bodreck Ambre-Pierre osa l'audace: l'apiculture. Son projet était considéré comme futile par ses comparses: quelles fleurs allaient butiner ces abeilles ? Lorsque la neige n'empêchait point les fleurs de s'épanouir, la sécheresse de l'été assassinait celles-ci. Pourtant, le père Ambre-Pierre, soutenu par sa femme Medarel, se lança dans cette aventure. Les débuts furent difficiles, n'aboutissant à aucun résultat. Car, en effet, au commencement, il détenait une philosophie uniquement basée sur les rendements et l'argent. Les abeilles mourraient, ne supportant guère les gelées des montagnes. Puis, lorsque fut enfin trouvé l'espèce parfaite, cette dernière manquait de végétations à butiner. Mais à force de persévérance, les comptes se stabilisèrent, et la richesse se développa. Tout comme la passion pour ces apoïdes, communément appelés "abeilles".

Les nains sont comme les abeilles: leurs produits valent mieux qu'eux. Ainsi, le père Ambre-Pierre lança vite son commerce de miel, et tous furent friands d'un tel artisanat: car, quand bien même les hypocrites sont comme les abeilles, ayant le miel à la bouche et l'aiguillon dissimulé, certains considéraient que le travail de Bodreck valait tout autant que l'artisanat d'un forgeron ou joaillier. Comme les fleurs, les abeilles sont toutes aussi délicates, et il est nécessaire de les manier avec délicatesse, ce qui n'est guère donné à tout le monde. En outre, sur cette base de soutien, la Ruche Ambrée vit le jour. N'étant d'abord qu'un petit local au fin fond de Forgefer, le succès de l'affaire fit transférer ledit local dans le quartier marchand de la capitale naine. Au fur et à mesure des années, la richesse s'accumula pour la famille Ambre-Pierre, permettant de hisser celle-ci dans les rangs des notables nains. Bien que certains regrettaient un tel succès, le père Bodreck tint le coup, affrontant ses ennemis avec courage, et faisant preuve de persuasion pour convaincre les plus grands.

- oeuvre de Metryl Ambre-Pierre

Lorsque la famille Ambre-Pierre atteint un rang notable, le père de la famille décida de créer l'emblème de son exploitation et de sa famille. Ledit emblème prend la forme d'une abeille aux ailes déployées. De nombreux détails, fins et délicats comme l'art d'apiculteur, viennent se parsemer sur l'insecte. Signe de richesse, ce petit bijou est présent sur chacun des membres de la famille, soit sous forme de broche pour cheveux (pour les femmes), soit sous forme de bracelet pour les hommes.

L'exploitation familiale est perpétuée par Metryl Ambre-Pierre, ambassadrice de la Ruche Ambrée. Auprès de son père, elle l'aide à améliorer l'entreprise, tout en ayant appris le métier d'apiculteur également.  Depuis que Metryl Ambre-Pierre soutient son père, l'exploitation a également vu les espèces d'abeilles se diversifier, permettant ainsi de proposer diverses variétés de ce produit.
Le miel vendu par la Ruche Ambrée est utile pour de diverses fins: pour rehausser le goût d'un plat; pour l'inculquer au sein d'un hydromel; pour former de la cire...
"Humble comme un agneau, diligente comme une abeille, belle comme un oiseau de bonheur, fidèle comme une tourterelle" - Bodreck Ambre-Pierre, à propos de sa fille Metryl Ambre-Pierre.

avatar
Messages : 13
Date d'inscription : 05/04/2018
Age : 21
Voir le profil de l'utilisateur

Re: La Ruche Ambrée

le Jeu 25 Oct - 22:15


Domaine Ambre-Pierre

Le Domaine Ambre-Pierre se situe dans les vallées de Dun Morogh, au sein d'une cuvette où le froid y est moins mordant que dans la plaine. Quasiment introuvable si l'adresse n'est point connue, le père Ambre-Pierre a profité de ces deux avantages pour les exploiter à leur paroxysme, et ainsi étendre son activité rapidement.
Activités du Domaine Ambre-Pierre

Apiculture:


La principale activité de la Ruche-Ambrée est l'apiculture. Le travail de l'apiculteur est varié tout au long de l'année, obligé de s'harmoniser avec les saisons et la vie de la ruche. Du conditionnement à la récolte, l'apiculture est un artisanat nécessitant patience et minutie.
Les abeilles, autrement appelées ouvrières, butinent le nectar des fleurs environnantes, qu'elles gardent en leur jabot. Selon la plante butinée, la couleur et le taux de sucre va différer. Une fois le nectar récupéré, les ouvrières retournent à la ruche, y déposant leur récolte: à ce moment-là, d'autres ouvrières prennent le relais, en charge de transformer le nectar en enzymes. En outre, les abeilles modifient la composition du futur miel en interagissant sur le sucre. Avalant et régurgitant maintes fois le nectar, elles l'étalent par la suite dans les alvéoles de la ruche prévues à cet effet. La substance obtenue encore gorgée d'eau, les ouvrières laissent cette dernière sécher. La température de la ruche augmente par la suite, grâce à l'activité des abeilles. Puis, les alvéoles sont refermées par les ouvrières, totalement imperméables.

Dès lors, l'apiculteur n'attend plus que sa récolte. Lorsque les saisons sont clémentes, ladite récolte peut se faire jusqu'à deux fois dans l'année. Seule la partie supérieure des alcôves est prélevée: celle inférieure est laissée aux abeilles, en tant que réserve pour les périodes froides. Une fois les cadres de miel amenés à la miellerie, ces derniers seront désoperculés: cela signifie que la couche de cire formant les alvéoles sera retirée, pour libérer la substance d'or sucrée. Puis intervient l'extracteur: les cadres de miel sont placés dans une cuve, possédant une manivelle qui sera tournée. La forge centrifuge permet alors d'extraire le miel et de l'expulser en dehors de la cuve.
Le miel, engorgé d'imperfections, est alors tamisé, pour le purifier. Puis est conditionné dans de grands fûts, reposant plusieurs jours à l'intérieur de ces derniers. Ce trésor est ensuite vendu.

Tandis que la plupart des apiculteurs déposent leurs ruches au sol, la famille Ambre-Pierre a innové, se calquant sur le comportement des abeilles. En effet, ces dernières forment la plupart du temps leur ruche dans les arbres. Ainsi, les Ambre-Pierre ont hissé leurs ruches jusqu'au milieu des grands pins majestueux. La récolte est certes dangereuse, le risque de tomber étant constant, mais le résultat en vaut la peine: le type de miel obtenu est plus doux et fruité.


Brasserie:


La famille Ambre-Pierre ne se contente pas du simple miel dans un pot. Variant les activités, elle a également tournée son activité vers l'hydromel, évidemment composé de miel. Pour le moment, cette activité fonctionne encore à bas-régime, celle-ci étant toute récente. Seulement quatre tonneaux d'hydromel sont fait par ans, et aucun ne sont encore vendus: le père Ambre-Pierre laisse l'alcool prendre de la saveur avec le temps.


Parfumier:


Une touche d'élégance. La parfumerie. Lorsque Metryl Ambre-Pierre a rejoint l'activité familiale, elle souhaitait à tout prix ajouter sa touche personnelle. L'idée est alors apparue: créer un parfum exceptionnel, aux effluves fruitées et mielleuses, à l'image de Metryl. Dubitatif, Bodreck Ambre-Pierre a tout de même accepté l'expérience, n'osant guère décevoir sa descendance.
La première étape consiste en l'extraction des éléments nécessaires à la constitution du parfum: en l'espèce, les fleurs de lys blanc, de rose étoilée furent utilisées. Pour les fleurs, la technique d'extraction se nomme "enfleurage": à froid, les pétales sont étalées sur des planches imbibées de graisses inodores, qui absorbent l'arôme. Les fleurs sont renouvelées de manière à obtenir un kilo de graisses saturée par trois kilos de fleurs. Ainsi, le processus est long. La graisse obtenue est ensuite placée dans une batteuse, avec de l'alcool, qui entraîne un parfum. Suite au filtrage, l'on obtient de l'absolue.

Puis intervient l'or sucré, par la technique de la distillation (permet de séparer les éléments constituant un solide, en l'espèce le miel cristallisé). La vapeur produite transporte des matières odorantes et une fois refroidie, cette vapeur (transformée en eau parfumée), s'écoule dans un récipient plein de huiles essentielles. L'eau se sépare aisément de l'huile essentielle par la densité.  La famille Ambre-Pierre procède par distillation fractionnée, ce qui permet d'augmenter l'odeur, la puissance et la finesse du produit. Puis intervient la méthode de l'expression, consistant à mélanger l'absolue aux huilles essentielles.


Or des Hautes-Montagnes:


"Or des Hautes-Montagnes s'exprime directement dans un cœur épicé et boisé, nuancé par des notes de rose étoilée et de lys blanc. En fond, les notes de cuir et le bois de pin s’épanouissent, tempérées par la douceur du miel."
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum