Partagez
Aller en bas
avatar
Messages : 213
Date d'inscription : 07/12/2017

Fiche de Guilde
Autres personnages : Fari Meulenfeu
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Les rumeurs de la guilde...

le Dim 8 Juil - 16:38



Le grand navire repéré par l'un des agents de la Guilde du Fer basé à Menethil a fait voile vers les côtes marécageuses des Paluns. Accostant les berges à quelques brasses d'un ancien fortin nain, situé au nord des marais, des humains ont débarqué au petit matin. Ces derniers, après avoir rapidement monté un campement de fortune, ont commencé à monter la garde tout en effectuant des patrouilles aux alentours de leur position. Le bateau, lui, mouille au large, immobile et plongé entre une mer vaseuse et un ciel gris déprimant.

Ce n'est que quelques heures après, alors que le crépuscule commençait à pointer à l'horizon, qu'un petit groupe de nains fit son approche. Tous des Sombrefer, ils convoyaient un chariot gavé de caisses et de barils. Après quelques mots échangés, les marins déchargèrent la cargaison et l'entassèrent sur une grande chaloupe. Une fois fait, les deux groupes se quittèrent en silence. Assistant à cette scène, l'agent de la Guilde du Fer se serait empressé d'alerter ses maîtres à Forgefer. Il fallait les prévenir que des choses étranges se tramaient dans la région. Le navire au pavillon rouge, lui, aura regagné Menethil avec sa précieuse marchandise.
avatar
Messages : 213
Date d'inscription : 07/12/2017

Fiche de Guilde
Autres personnages : Fari Meulenfeu
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Les rumeurs de la guilde...

le Mar 10 Juil - 16:16
C'en est trop ! Quelques artisans sont arrivés, ce matin même, au hall de la Guilde du Fer basé à Forgefer. Remontés, et pour certains colériques, ils ont réclamé à rencontrer un responsable du conseil des Dignitaires dans les plus brefs délais. Ces artisans se disent à bout de nerf, accusant le dignitaire Narïm Soufflefer de les harceler, menacer ou pire encore… de les empêcher de travailler ! Cette troupe exige donc le départ de ce vieux nain, persuadée que ce dernier s'amuse à les tourmenter pour son bon plaisir. L'un des artisans aurait même fermé sa boutique après que Narïm l'est ordonné, n'ayant pas trouvé l'étalage à son goût.

Les mercenaires râlent moins, mais quelques langues abreuvées de bière avouent cependant qu'ils redoutent ce dignitaire. Ses ordres et ses missions sont à chaque jour plus dangereuses les unes que les autres, et surtout, sans réels objectifs. La dernière en date fut une sortie coûteuse en mer, à la recherche d'un requin-baleine. Cinq marins morts et un navire ruiné pour… de l'os. Os que la guilde possédait déjà dans sa réserve ! Si cela continue, la folie de Narïm pourrait bien coûter plus cher à la guilde, et ce qui inquiète ces membres.
avatar
Messages : 213
Date d'inscription : 07/12/2017

Fiche de Guilde
Autres personnages : Fari Meulenfeu
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Les rumeurs de la guilde...

le Mar 17 Juil - 14:16
L'un des nombreux neveux du dignitaire Narïm Soufflefer s'est présenté, tôt ce matin, à l'office de Forgefer. Portant un petit coffret en cèdre, teinté de noix, le jeune courtard aura déposé son précieux paquet sur la table d'hôte, affirmant que cette boite - à peine scellée d'un loquet - devait immédiatement être apportée au capitaine des mercenaires de la Guilde du Fer.

Ceux qui oseront l'ouvrir tomberont sur un objet drapé d'une soie rouge, tissée d'or à ses extrémités. En l'ôtant, une pistole menaçante et raffinée s'y dévoile. Un petit mot est égalé posé sur la crosse.




LA SENTENCE DU DRAKE


Voilà de quoi affirmer votre grade, capitaine. Cette arme à feu est sublime, vous en conviendrez. Alliage d'acier, de mithril et d'un élément fort peu utilisé - l'Aramin des Ombres. Canon torsadé. Système de percussion robuste. Crosse en pin noir des Hautes-Terres. Embouchure forgée d'une tête de drake ouverte. Lame de hachette fixée en bout de crosse. Saphirs et dorures éparpillés. Runes gravées et enroulées sur le canon. Cran de sureté. Mire alignée au canon.

Cette pistole incarne l'autorité, mais aussi le prestige. J'ai posé une lame de hache à l'extrémité de l'arme afin de palier à un mauvais coup du sort. Le pistolet n'a qu'un coup, alors, à défaut de mal viser, autant s'en sortir par la manière classique, pas vrai ? Attention, cette pistole pèse son poids à l'image du coût de fabrication ; 7 pièces d'or, 50 d'argent et 65 de cuivre. Et oui. Je suis aussi artisan, et les dons ne m'enrichissent pas.
avatar
Messages : 7
Date d'inscription : 26/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Les rumeurs de la guilde...

le Dim 22 Juil - 18:34
La venue nouvelle de Duronil Briséchine dans la guilde, se portant volontaire au rang de Cognar se faisait sans histoires. De nature discrète, le Foudrepique était tout de même remarqué pour une taille et un physique souligné de culturiste, si bien qu'il avait mis de côté la protection de ses bras et épaules afin de les avoir nues, trop larges. Duronil passait son temps à prendre sa garde, et, entre deux séance d'haltérophilie, lisait le manuel du parfait mercenaire.
avatar
Messages : 12
Date d'inscription : 08/05/2018

Fiche de Guilde
Autres personnages :
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Les rumeurs de la guilde...

le Mar 24 Juil - 0:07
Pendant ce temps là, au Sénat de Forgefer...

-Les hautes instances de Forgefer ainsi que les membres les plus influents du Sénat de la cité furent contactés dans la soirée des 23e jours du septième mois, pour déclencher une mesure de remplacement, du défunt Haut Sénateur Barbe-Bois, retrouvé mort, empalé sur une dague après une chute inopinée dans son bureau. L'avis du Service d'investigation de Forgefer est assez simple, ivre, le pauvre nain a trébuché sur une dague qui ne lui appartenait pas. Le haut Sénateur était reconnu pour être un des rares membres du Sénat à s'opposer à la politique demandée par le Sénateur Enclume-Noire. Une bien triste nouvelle pour les nains politiques de la cité, qui auront fait quelques minutes de silence pendant le repas organisé par la tribune Enclume-Noire, destiné à fêter la disparition tragique d'une voix défavorable à leur désir.

-La semaine passé,  le clan Enclume-Noire a invité le gratin sénatorial de Forgefer au Pic de Noire-Garde, siège du clan. Même si dans la conscience collective, ce lieu est ce qui se rapprochait le plus des portes d'un enfer éternel, les convives auront apprécié le fait de ne pas mourir dépecés ainsi que  le sanglier albinos en sauce, espèce rarissime, s'accordant à merveille avec le vin blanc. Une bien triste nouvelle pour les protecteurs de la nature mais, un régal pour les papilles, s’absoudront certains des invités.

-La tribune des travailleurs Barbes-de-Bronzes, aura, une nouvelle fois, tenté de faire valoir les droits des ouvriers, pour qu'ils en aient des plus justes à leurs yeux. Ce fut une bonne tranche de rigolade, pour la totalité de l'hémicycle, peu inquiété par ces singeries. Le Sénateur Enclume-Noire jugera, je cite que : "mon père disait toujours, pour un humain, la vie est trop courte pour être dur, pour un nain, c'est une autre paire de tenailles."

-Au détour d'un repas de marque avec les hauts sénateurs, Drackenoff Enclume-Noire a laissé échapper, ce qu'il appelle une bonne boutade, l'idée de remettre en vigueur le Cercle de la loi, histoire de, je cite : "un nain qui a peur est un nain qui ne déborde pas, n'est-il pas?" avant de terminer sa "boutade" par un rire, tout à fait sincère.
avatar
Messages : 13
Date d'inscription : 05/04/2018
Age : 22
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Les rumeurs de la guilde...

le Lun 8 Oct - 20:48
Abrym frappa du pied contre un caillou. Celui-ci roula dans un bruit sourd en dévalant la pente. Il s'arrêta net contre un obstacle, qui pourtant n'était pas censé se trouver là. Le nain s'abaissa et ramassa la petite pierre,autre main fourragée dans sa barbe, grattant son menton. Relevant ses yeux, il darda son regard dans celui de Abrym. Dans ce dernier y dansait une lueur de lassitude, voire d'ennui. Parfois, un éclat de haine pure venait transformer la lueur en flamme ardente.
Abrym détourna ses yeux, prête à subir le même sermon que depuis quelques mois: "tu es cognar, tu n'as rien à dire" ; "on t'a transféré ici temporairement". Et pourtant...

- T'dois rentrer à l'office principal, annonça Duril Forte-Bière. Brasseur à temps partiel, il transmettait de temps en temps des messages aux membres de la Guilde lorsqu'il croisait leur chemin.

- Si c'est encore une de tes blagues, j'te rends encore plus laid qu'tu n'l'es déjà raclure, rouspeta Abrym. Je n'en peux plus de c't'endroit, continua-t-elle.

La Parle-Esprit avait été transférée à l'office de Menethil peu avant les événements ayant frappé de plein fouet l'Alliance. Énervée, elle l'était: abattre des membres de la Horde était son passe-temps favori et on le lui avait retiré. Mais pour la bonne cause. Quelques semaines avant son transfert, la chamane avait perdu le contrôle, sur soi-même et sur les éléments qu'elle maîtrisait. Normalement de tempérament "doux" envers ses alliés - même ce connard de Turin, pensa-t-elle -, si tant est que cela existe chez Abrym, cette dernière changea au profit d'une colère sourde mais menaçante. Son explication ? Elle sentait que quelque chose n'allait pas chez les éléments. Un petit quoi très léger qui frisait ses nerfs. Une sensation certes minime, comme une douleur commençant timidement à poindre. Mais suffisant pour inquiéter la Naine et la rendre d'humeur massacrante.
Pourtant, lorsque son camarade lui annonça son retour parmi les siens, cette désagréable sensation avait disparue. Comme si quelque chose avait été soigné.

Heureuse, elle l'était. Son visage s'illumina d'un sourire sincère et elle serra son confrère messager dans ses bras. La lassitude de son regard se métamorphosa en joie,et son ton traînant retrouva vite le rythme vif qui la caractérise tant. Laissant tomber sa garde du bâtiment, elle alla vite ranger ses affaires dans sa besace, prête à revenir auprès des siens.

Abrym Froide-Rive, Parle-Esprit Marteau-hardi, est de retour.
avatar
Messages : 7
Date d'inscription : 26/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Les rumeurs de la guilde...

le Mer 10 Oct - 10:35
Duronil avait fort bien profité de ces calmes dernières semaines. Utilisant le plus clair de son temps libre, non pas dans la beuverie, les maisons de passes ou l'entraînement martial comme la plupart de ses compères, mais bien dans l'haltérophilie.
Il s'était préparé depuis le retour de l'expédition en Alterac, prenant très à cœur ces entraînements, peut être pour une raison obscure aux yeux de ceux qui s'y intéressaient.
C'est pourtant en fin de matinée de sa journée de repos, qu'il était revenu au local. Suant et épuisé, mais désormais détenteur d'une petite coupe en cuivre où une haltère et le symbole de l'Alliance en fond était gravée.
La vie reprenait son cours normal pour le cognar, laissant cette coupe à la vue de tous, au dessus de son modeste lit.
avatar
Messages : 13
Date d'inscription : 05/04/2018
Age : 22
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Les rumeurs de la guilde...

le Sam 13 Oct - 16:02
Abrym était éreintée de sa petite expédition avec le Capitaine Rince-Forge. Elle affichait un teint pâle, comme si elle avait vu un fantôme: pour cause, ce fut le cas ! Chasser l'esprit de la taverne de Sangluten fut plus compliqué qu'à l'accoutumée, ce dernier subjugué par une rage gigantesque. La seule façon de le calmer était de retrouver son bien volé, ou le forcer à s'en aller... Les deux mercenaires ignorant où se trouvait le tonneau sacré, ils brûlèrent les os du pauvre tavernier pour l'envoyer dans l'autre plan bon gré mal gré.
Quelle surprise, lorsque fut aperçu ledit tonneau sacré dans le bureau des Vénérables ! Peu importe, la mission était remplie, et c'est tout ce qui comptait.

Dormant jusqu'au lendemain, ne se réveillant que lorsque le soleil était à son zénith, Abrym se leva du bon pied. D'une éternelle bonne humeur, sa joie était communicative, si tant est que les autres pouvaient l'être aussi naturellement ! Aider Sangluten aux cuisines, en restant sous ses ordres ? En tout cas, Abrym se proposa pour faire cela. Quoi de mieux que de préparer un bon repas, pour rehausser le moral des troupes ! S'entraîner avec ses camarades ? Pourquoi pas, même si elle subissait de nombreuses brimades quant à sa condition de femme. Mais elle prenait lesdites blagues - parfois dites sérieusement - avec humour, répondant du tac au tac ou s'esclaffant. Voire de l'autodérision.

Alors que certains consacraient leur temps aux poids et muscles, alors que d'autres consacraient leur temps à aiguiser leur arme, Abrym quant à elle occupait son temps libre à soi-même. Entrer en communion avec les défunts; retrouver son équilibre personnel par ses arts spirituels. Et à chaque fois, elle n'en revenait que plus calme et sage.
avatar
Messages : 213
Date d'inscription : 07/12/2017

Fiche de Guilde
Autres personnages : Fari Meulenfeu
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Les rumeurs de la guilde...

le Dim 14 Oct - 11:00
Ce n'est plus un secret au sein de la Guilde du Fer ; Le nouvel artisan Sangluten, chef cuisinier de son état, à pour envie d'ouvrir une nouvelle taverne au sein du quartier militaire de Forgefer. Cette vieille bâtisse a longtemps était marqué de rumeurs et d'histoires folles, mais le persévérance du vieux nain n'a que faire de telles superstitions. Des mercenaires de la fédération des artisans auraient nettoyé les lieux, notamment la "petite" cave, et des travaux ont commencé depuis peu. L'on peut y voir quelques ouvriers à l'oeuvre, déblayant les lieux et redonnant un coup de jeune à l'édifice. Des commandes de meubles ont même été passé à d'autres artisans de la guilde. Ce n'est qu'une question de jours pour que la "taverne" ouvre ses portes à la clientèle, prête à consommer les bons plats du père Eroïn.
avatar
Messages : 5
Date d'inscription : 09/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Les rumeurs de la guilde...

le Dim 14 Oct - 23:13
Le sombrefer n'avait remis que récemment les pieds dans la ville Humaine de Hurlevent, délaissant les dalles de marbre et de pierre de la grande Forgefer.
Il avait passer les deux à trois mois derniers entre Ombreforge et Forgefer, le plus souvent accompagnant de lourds chargements entre les deux cités naines.
Dans Ombreforge, la travée du Feublardier, ancien entrepôt de stockage de la Garde militaire sombrefer, avait été réaménagée pour le Sombrefer. Il venait ainsi de s'offrir un nouveau domicile dans les hauteurs de la Montagne de Rochenoire, dans les parties contrôlées par les sombrefers, et de surcroît avait gagné un statut supérieur.

Le sombrefer souriait alors qu'il passait les portes de l'office de Hurlevent, il venait de gagner un meilleur statut au sein de la guilde, et également au sein de la société sombrefer.
Un brillant avenir s'ouvrait devant lui.
Contenu sponsorisé

Re: Les rumeurs de la guilde...

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum