Partagez
Aller en bas
avatar
Messages : 169
Date d'inscription : 07/12/2017

Fiche de Guilde
Autres personnages : Narïm Soufflefer
Voir le profil de l'utilisateur

La Poudrière [Boutique]

le Dim 18 Fév - 14:41
Le crissement des chaînes et le jeu des poulies résonnent à l'autre bout de l'allée. Parfois, des meules sont actionnées et des marteaux chantent comme le tonnerre. Suivant ses bruits d'usine, vous découvrez un établissement bardé de bronze et fortifié d'épais murs en granit. Une odeur de poudre flotte dans l'air, mêlée à celles de produits alchimiques piquants le nez et les yeux. Sur la devanture du bâtiment, cerné par des façades neutres et dénuées de fenêtres, une enseigne se distingue par ses formes arrondies et ses sculptures taillées dans un bronze plaqué de laiton. l'on peut y lire :


La Poudrière
"Tromblon - Pistolet - Arquebuse"

"Là où la mort est à la portée de toutes les bourses."

La Poudrière est bien plus qu'une simple boutique d'armes à feu. C'est un arsenal complet, où la fonderie côtoie les forges et le comptoir marchand. Des artisans se pressent dans les ateliers, frappant et déformant l'acier pour y concevoir des armes à poudre de haute gamme. Le savoir-faire Barbe-de-bronze dans le domaine de la technologie est un art que ce bâtiment a su dompter et améliorer au fil des ans, permettant la création de plusieurs armes incroyables et mortelles.

La fonderie est le lieu où sont fondus et forgés les canons, petits comme immenses, avant d'être assemblés dans des manufactures souterraines. La confection et la naissance des armes sont réalisées dans la salle du maître d'oeuvre, qui est aussi le propriétaire de la Poudrière. Narïm des Soufflefer, frère cadet de la première famille fondatrice de la Guilde du Fer, tient d'une main ferme cette entreprise clanique. Amoureux de la poudre et grand partisan des guerres modernes, Narïm est un dignitaire discret et peu visible par ses paires. Il préfère se perdre dans ses plans de balistique, concevant chaque jour des fusils et pistoles dans l'optique d'étendre l'âge de la poudre à tout Azeroth, sans jamais perdre de vue l'objectif financier qu'il pourrait bénéficier...

Dans le boutique, chacun trouvera un holster à son ceinturon. Les armes à feu communes sont à des prix attractifs, où même le mercenaire débutant pourra y acheter un tromblon de bonne facture. A l'inverse, la Poudrière propose également des créations uniques, riches et réalisées sur mesure, qui sauront offrir le prestige et la sécurité à toute la noblesse des Royaumes de l'Est.

Adresse : L'établissement est situé dans les Communs de Forgefer. 40, Ruelle de la Pierre Sèche, Forgefer.
Spécialisations : Fusil et pistolet, commun comme d'excellence.
Propriétaire : Dignitaire Narïm Soufflefer. Frère cadet de la famille, il ne se montre jamais et se terre constamment dans son atelier.
avatar
Messages : 169
Date d'inscription : 07/12/2017

Fiche de Guilde
Autres personnages : Narïm Soufflefer
Voir le profil de l'utilisateur

Re: La Poudrière [Boutique]

le Dim 8 Avr - 12:02
Les pistolets :


Pistolet de la première guerre

Cette arme à feu est une relique des premières guerres face aux orcs. Les nains du clan Barbe-de-bronze développèrent en cette période une technologie plus fiable et expéditive, afin de contrer la Horde qui commençait à s'infiltrer en Khaz'modan. Mêlant le rustique et le fer forgé, cette pistole naine fonctionne à percussion par silex par contact d'acier, à un seul coup. L'arme possède peu d'ornements, les plaques et la culasse étant en cuivre lisse. La crosse est néanmoins équipé d'une calotte épaisse, rendant le pistolet utile comme arme contondante.

Coût : 2 pièces d'or et 30 pièces d'argent.
Stock : Illimité.



Pistolet de la Tombe Noire

Les armes des sectateurs du Crépuscule n'ont généralement pas leur place dans les râteliers. Pourtant, la Tombe Noire fait figure d'exception. Classique dans ses formes et dans les matériaux employés à sa confection, ce pistolet aurait appartenu à Vagnor le Silencieux ; Un ancien assassin au service de la famille royale Barbe-de-bronze. Agile et réputé dans son domaine, ce nain a réalisé de nombreux contrat avec cette arme, fidèle et fatale, avait qu'il ne rejoigne le tristement célèbre Culte du Crépuscule. On dit que ce pistolet aurait été enchantée pour ne jamais s'enrayer ou prendre l'humidité. Derrière son bois de pin sombre et le fer noirci usés pour sa confection se cache quelques décorations terrifiantes, comme ce terrifiant crâne de fer figé sur le bout de crosse.

Coût : 5 pièces d'or et 80 pièces d'argent.
Stock : 1 exemplaire.



Le Double-feu

Ce fantastique pistolet est né de la collaboration étroite entre un forgeron Barbe-de-bronze et un ingénieur Sombrefer, tous les deux membres de la célèbre et Guilde du Fer. Utilisant les dernières technologies en vigueur, l'arme aurait été forgée à l'origine pour un richissime noble de Hurlevent, mais ce dernier ayant trouvé la mort pendant l'invasion de la Légion Ardente, le Double-feu a finalement encombré une place sur une étagère, en attendant un nouveau propriétaire. Au-delà des magnifiques sculptures faites sur une platine en mithril à silex moderne - qui utilise l'essence d'un élémentaire de feu mineur pour la mise à feu - ce pistolet a la particularité de posséder deux canons superposés, longs et plus silencieux que la moyenne.

Coût : 8 pièces d'or.
Stock : 1 exemplaire.

Les tromblons :


Tromblon de montagnard

Classique et fidèle au peuple nain, cette arquebuse à l'ancienne a équipé, et équipe encore aujourd'hui, les régiments de montagnards de Forgefer. Cette arme a été éprouvé maintes fois pendant plusieurs guerres et n'a jamais fait défaut. Son aspect est rustre, tout comme le bois et le fer utilisés, et quelques esquisses dessinent des motifs claniques, bien que la plupart de leur propriétaire préfèrent l'ornementer à leur façon. Le plus impressionnant, dans ce tromblon, c'est la taille de la bouche-à-feu. Le canon, large, permet de cracher la poudre et le plomb sur une bonne distance. Très efficace à courte portée, et le coup est si violent qu'il pourrait arrêter un ours de Dun Morogh en pleine charge.

Coût : 3 pièces d'or.
Stock : Illimité.



Tromblon de la Garde Royale

Plutôt élégant et finement ouvragé, ce tromblon nain est un vrai bijou perfectionné. Entièrement en or, l'arme possède donc un poids certain, mais rien d'insurmontable pour ceux a qui été destiné ce tromblon. Il y a peu, le dignitaire Narïm Soufflefer avait reçu le privilège de participer à un concours. Il devait forger et concevoir une arme à feu digne et pratique, afin d'équiper la Garde Royale de Forgefer qui veille à la sécurité des membres du Conseil des Trois-Marteaux. Hélas, son tromblon n'a pas été sélectionné et un autre fusil, d'un artisans d'Ombreforge, a été choisi. Depuis, cette arme de précision, expérimentale, trône dans sa boutique en attendant de trouver un nouveau maitre.

Coût : 6 pièces d'or et 20 pièces d'argent.
Stock : 1 exemplaire.

Les fusils :


Fusil du tireur d'élite de Stromgarde

Le royaume humain de Stromgarde a longtemps animé une grande sympathie envers le peuple nain. Il a d'ailleurs été l'un des seuls royaumes a intégrer, à l'époque, des fusiliers nains dans ses rangs militaires. Ces derniers étaient de vrais tireurs d'élite, réputés pour leur haute précision et leur instinct de chasseur hors du commun. Certains de ces nains étaient équipé de fusils uniques, longs et richement décorés de gravures et de symboles runiques. Le corps et la culasse out en cuivre, le canon en acier permettait de tirer à la perfection, surtout si l'arme est posée sur un trépied. La mire, unique, est faite dans une gemme semi-précieuse, limpide et précise, de jour comme de nuit.

Coût : 7 pièces d'or et 50 pièces d'argent
Stock : 1 exemplaire.



La Terreur des Troggs

Ce fusil au canon court est une merveille d'ingénierie Barbe-de-bronze, capable de cracher près de huit balles à la suite sans recharger. Le barillet, énorme, peut contenir des cartouches d'une taille démentielle qui pourraient percer la peau écailleuse d'un drake à courte portée. Cette arme, unique en son genre, aurait été réalisée pour un mercenaire réputé excellent dans le nettoyage des galeries minières. Pendant des années, ce nain a traqué et massacré plus de troggs que quiconque en Khaz'modan jusqu'à prendre sa retraite, ayant amassé une véritable fortune. Dénué de toutes décorations, en dehors des morsures ou d'entailles faites au fils des ans, ce fusil reste de belle facture.

Coût : 8 pièces d'or et 20 pièces d'argent
Stock : 1 exemplaire.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum