Partagez
Aller en bas
avatar
Messages : 65
Date d'inscription : 15/12/2017
Localisation : Inconnu
Voir le profil de l'utilisateur

Joyau de Thaurissan

le Mer 21 Fév - 17:08


« Ce présent du défunt Thane-sorcier Thaurissan est à moi et à moi seul ! »

- Dargrundil Barbefer, ancien propriétaire du Joyau de Thaurissan


Découverte au même moment que la fondation de Thaurissan suite à l'exil du clan Sombrefer, les grottes de Khaz Adum ont rapidement été investies par les mineurs pour les incroyables filons de mithril d'une facilité déconcertante à récolter. Mais, il en quelques années, tout les points de minerais furent exploités. C'est avec l'invocation de Ragnaros au Cœur du Magma que le secret caché de Khaz Adum fût révélé aux yeux rougeoyants des sombrefers. Le tremblement de terre provoqué par le réveil du seigneur élémentaire ouvrit une fissure dans la roche d'un tunnel. Une grande faille recouverte de mers d'or et d'arbres de vrai-argent fût mise au grand jour. Les riches minerais fût une surprise générale pour le chef-prospecteur de l'époque qui ne voyait plus aucun espoir dans sa recherche minière : Dargrundil Barbefer.

La Mine de Khaz Adum fût renommée en l'honneur du Sorcier-thane Thaurissan qui perdit la vie lors de son invocation incontrôlée. Dans le malheur, une pointe d'éclat éclaira le clan Sombrefer. Le Joyau de Thaurissan rejoignit les grandes mines de l'Empire Sombrefer et était constamment exploité jour et nuit par les mineurs sombrefers pour extraire tout cet or et le vrai-argent. Les cargaisons envoyées vers le Mont Rochenoire remplissaient les bourses des clans qui avaient rejoint l'ambition de Barbefer. Des centaines d'esclaves ont été envoyés des Profondeurs de Rochenoire pour creuser plus rapidement les parois de ce trésor enfoui. Mais, cette fois-ci les filons étaient tellement nombreux que l'exploitation ne cessait jamais. Lorsque des veines étaient complètement épuisées, on trouvait des veines encore plus prometteuses non loin.

Les souterrains du Joyau de Thaurissan se consolidèrent avec de brillantes architectures et des chemins de rails sécuritaires. Tout fût construit dans ces couloirs pour mieux extraire l'or et le vrai-argent. Ainsi vu naître les Forges de Barbefer au cœur de la mine. Des gigantesques fournaises et marmites à ébullition prônaient les endroits les plus exploités. Des forgerons compétents alimentaient continuellement les grandes cuves remplies d'or et vrai-argent en fusion pour couler les barres directement dans la mine. Le profit colossal de Dargrundil eu ses conséquences. Devenu fou par tant de richesse qui s’accumulait dans ses coffres, il cru être supérieur à la famille impériale d'Ombreforge.

Ses commandes de pioche et de charbon avaient été remplacées par des livraisons d'armes et d'armures en sombrefer d'un fournisseur anonyme. Ses esclaves arrêtèrent de creuser le roc pour prendre les armes et lever une véritable armée. Les motivations de Dargrundil Barbefer étaient claires : prendre le pouvoir au Mont Rochenoire et devenir le nouvel empereur des sombrefers. Mais, aussitôt sa rébellion découverte, la punition fût immédiate. Le Général Forgehargne envoya quelques bataillons et des golems de guerre affronter le traître et ses armées d’esclaves. Le but n'était pas de remporter la victoire. Il était dangereux de combattre un tel ennemi sur son propre terrain ; surtout sous la terre. Les quelques affrontements entre les deux factions servaient uniquement de contre-temps. Le Général Forgehargne ne se doutait pas du plan secret du souverain planifié en cachette avec ses plus fidèles sénateurs.

Des apôtres du Marteau du Crépuscule s'introduit dans le Joyau de Thaurissan, renommé pendant ce temps le Joyau de Barbefer, pour corrompre et motiver les esclaves à se rebeller contre leur véritable ennemi. Promettant leur affranchissement si le despote fou tombait, la réponse des asservis fût immédiate. Sans provoquer la moindre guerre qui aurait pu endommager la mine, la tête de Dargrundil Barbefer fût détachée de son corps par ses propres sbires enchaînés. La suite des événements était évidente. Aucun esclave ne fût libéré ce jour là. Pour éviter que leur esprit rebelle s'enflamme à nouveau, on les condamna à une vie éternelle de servitude au Chaudron. Là-bas, les esclaves étaient brisés plus vite que leur envie de révolte. Le Joyau de Thaurissan fût reprit et des mineurs sombrefers remplacèrent les esclaves pour extraire les minerais.

C'est le cerveau de toute cette opération le Haut-sénateur Enclumefeu qui hérita de la mine pour le compte de son empereur. Cependant, son règne fût de courte durée sur le Joyau de Thaurissan. Aussi imprévisible qu'impensable, les exécuteurs des Fils de Thaurissan découvrit apparemment des preuves de trahison du politicien nain. Selon le Juge supérieur Mornepierre, une grosse partie de la production de la mine était vendue à la Horde. Le procès fût lui aussi rapide. Une bande d'anciens esclaves du Joyau de Thaurissan encore en vie furent envoyés dans le Cercle de la Loi avec le Haut-sénateur Enclumefeu dont les Fils de Thaurissan ne cachèrent pas toute l'importance du potentiel coupable au sort des esclaves trahit. Fudran Enclumefeu se trouva à être coupable. On offrit le Joyau de Thaurissan au Haut-sénateur Braisenoire qui grâce à ses preuves apportées au procès pu juger le traître sombrefer.

État : Active ; nécessite un contremaître
Localisation : Khaz Adum, dans les montagnes ouest de la Gorge des Vents Brûlants (HRP : Mine du Ru d'Argent/Loch Modan)
Spécialisation(s) : Exploitation d'or et de vrai-argent
Dirigeant(s) : /
Propriétaire(s) : Thorganir Braisenoire


Dernière édition par Thorganir Braisenoire le Jeu 1 Mar - 1:04, édité 2 fois
avatar
Messages : 65
Date d'inscription : 15/12/2017
Localisation : Inconnu
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Joyau de Thaurissan

le Mer 21 Fév - 20:06


Minerai d'or

Richesse de la terre, l'or est un des métaux les plus précieux qui existe. Sa couleur qui rappelle le soleil et son reflet éclatant donne un effet certain à l’œil avisé. On trouve l'or en petite quantité et caché dans la pierre. Dès que la pointe d'un filon est repéré à travers le roc, le tout est rapidement miné pour trouver l'origine de la veine et ainsi révéler toute la beauté de cette pierre dorée convoité par tous. Minerai mou et malléable, il est normal que les joailliers adorent le travailler pour en faire de somptueux bijoux et que les couturiers se l'arrachent pour embellir leurs luxueux textiles. Devenu icone de la richesse, l'or est devenu la base de tout commerce. Toute race, tout peuple et de tout temps, le métal jaune a été considéré comme l'idéal de la grandeur. Le plus généralement on en fait des pièces pour les échanger contre d'autres matériaux et marchandises à prix équivalent. Sans or, le commerce serait encore à son époque préhistorique du troc.

Coût : 50 pièces d'argent le sac (1kg)





Lingot d'or

Quoi de mieux que du minerai d'or ? Un lingot d'or, bien évidemment. Fondu pour donner un liquide jaune brillant aussi réfléchissant qu'un miroir, l'or est ensuite coulé dans des moules pour donner des barres. Plus facile à transporter et utiliser, les barres d'or sont un équivalent aux pièces d'or. Un produit qui ne perd jamais de sa valeur, car à son état le plus pur qui soit. Les plus riches de ce monde adorent conserver leur or sous forme de lingot qu'ils enferment ensuite dans des coffre-forts blindés. Ainsi leur richesse est brute et calculée au poids. Les enchanteurs et alchimistes se régalent également de l'or qui est très utile pour leur profession.

Coût : 1 pièces d'or la barre (1kg)





Minerai de vrai-argent

Au premier coup d’œil, on pourrait croire apercevoir des éclats tombés de la lune blanche qui se sont incrustés dans le roc. Des belles pierres d'un blanc pur incomparable, le minerai de vrai-argent est d'une beauté qui ne trouve pas son égal même les minerais considérés plus précieux et rares. On le récupère souvent près de gisement d'or ou de mithril, en petite quantité, mais pour ce minerai ce n'est pas la quantité qui compte. En effet, ce minerai à l’étrange capacité de garder de volume autant sous forme solide que liquide lorsqu'on le fond. Les superstitieux diront qu'il s'agit de la preuve de sa toute pureté, quasi divine.

Coût : 50 pièces d'argent le sac (1kg)





Barre de vrai-argent

Voici un métal qui n'a pas fini d'animer les forges et résonner les enclumes. Une armure ou une hache en vrai-argent aura toujours cet effet de présence brillante et divine que recherche les serviteurs de la lumière pour représenter leur foi. Les enchantements sacrés sur le vrai-argent sont hautement amplifiés, un attrait à ne pas écarter pour combattre les démons et morts-vivants. Les joailliers et forgerons s'en servent régulièrement dans leur fabrication, le vrai-argent ayant des propriétés plus intéressantes que le fer ou son plus propre cousin l'argent. Mais, les ingénieurs ne sont pas en reste, préférant souvent utilisés ce minerai pur pour offrir une qualité supérieure à leurs inventions.

Coût : 1 pièce d'or la barre (1kg)





Aigue-marine

Souvent associé à la mer, la rare aigue-marine offre de magnifiques reflets bleutés sombres et turquoises. C'est une pierre précieuse, populaire et intemporelle, qui possède une robe blanche à l'état brut, ne révélant ses couleurs aquatiques qu'une fois polie et taillée. L'aigue-marine possède de grandes propriétés magiques, exploitées par les alchimistes. La pierre peut être vendue brute ou taillée par les talentueux joailliers sombrefers.


Coût : 95 pièces d'argent la bourse (100g) / 2 pièce d'or et 10 pièces d'argent la bourse (100g/taillée)





Pierre-de-lune inférieure

Transparente à l'état brut, la pierre-de-lune dégage une légère couleur blanche et des reflets bleutés à la lueur de la lumière. Cette pierre délicate dévoile alors la teinte argentée des deux lunes d'Azeroth. Fragiles et minées en petits grains, les plus belles roches argentées sont réputées pour changer de couleur suivant le jeu des astres lunaires. La pierre peut être vendue brute ou taillée par les talentueux joailliers sombrefers.


Coût : 50 pièces d'argent la bourse (100g) / 95 pièces d'argent la bourse (100g/taillée)





Jade

Le jade possède un ton vert clair, mais également une dureté remarquable. Ses propriétés résistantes lui permettent d'être façonné en de grands objets, mais les nains n'en utilisent que très peu, contrairement au peuple pandaren. L'on dit que le jade rejette des qualités curatives, pouvant soigner des maux de l'esprit. La pierre peut être vendue brute ou taillée par les talentueux joailliers sombrefers.


Coût : 50 pièces d'argent la bourse (100g) / 95 pièces d'argent la bourse (100g/taillée)





Citrine

Sa magnifique robe orangée est un effet d'oxydation du fer, lui offrant ainsi des teintes chaudes et apaisantes. Chez le peuple nain, la citrine est une pierre porteuse de lumière et ayant le don d'offrir un bonheur paisible à qui la contemple. La pierre peut être vendue brute ou taillée par les talentueux joailliers sombrefers.

Coût : 85 pièces d'argent la bourse (100g/brute) / 2 pièces d'or et 20 pièces d'argent la bourse (100g/taillée)





Rubis étoilé

Parfois rouge vermeil ou habillé d'un orangé carmin, le rubis étoilé n'est guère différent d'un rubis normal. Sa distinction, unique et magique, est le reflet de la lumière qui se joue sur sa surface. Au bon angle, la pierre étincelle et fait rayonner un reflet d'étoile éclatante, qui aborde six branches. Plus l'étoile est visible, plus le rubis étoilé est précieux. De telles pierres fines sont rares, mais les filons de mithril et de vrai-argent sont de bons points de départ pour en découvrir.

Coût : 90 pièces d'argent la bourse (100g)
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum